Tout peut arriver le 3 mars!

C’est le printemps, pas aujourd’hui, mais bientôt à ce que le calendrier indique, lui qui n’est menteur que lorsqu’on tombe, par malheur, sur une semaine étrange comme l’univers où tous les jours ressemblent à un mardi.

Même si officiellement, nous ne sommes que le 3 mars et que le toit du voisin porte un glaçage de deux pieds sur son toit, c’est le moment de lancer ma page Web, même si j’ai ouï-dire que d’écrire un blogue, c’est dépassé, à moins d’aspirer à une forme de vedettariat de bon aloi, semer ou ressasser la controverse de la semaine… ou du jour. Ce qui n’est pas mon intention. Pas aujourd’hui du moins.

Mes aspirations sont nobles, je vous le jure. Écrire la couleur du vent, le son des champs et l’odeur de la glace qui dégèle au ruisseau. Bref, les mots, emmitouflés dans des vagues d’émotions ou bruts comme des flocons en vachère. Pour le plaisir du moment, sans aucune prétention.

Des nuages aux contours souvent prononcés, aussi. Ou des cieux bourrés de bleus craquants.

 

050

 

Mais, l’optimisme aidant, le printemps sera aux verts tendres et aux hâles légers.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s